Energie et durabilité

Dans le cadre de la construction neutre en énergie, le caractère durable des matériaux joue un rôle sans cesse plus important dans le secteur de la construction. La sobriété énergétique d’un bâtiment dépend dans une large mesure de la qualité de l’isolation thermique et du degré d’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment.
En Belgique aussi, on parle désormais de plus en plus souvent de maisons passives et de logements basse consommation. De nombreux promoteurs proposent des logements E60, voire des maisons passives clé-sur-porte.

 

Bois

Le bois gagne à nouveau du terrain pour la fabrication de portes et de fenêtres. Cela est principalement lié aux techniques de finition intégrées, aux atouts écologiques et à la flexibilité qui assurent progressivement aux menuiseries extérieures en bois toute la reconnaissance qu’elles méritent.
Le bois figure résolument dans le trio de tête en termes de construction durable et respectueuse de l’environnement. Le bois est un matériau écologiquement responsable, garantissant un confort domestique élevé et offrant toute une série de possibilités.

 

Aluminium

La durabilité élevée de l’aluminium et son caractère recyclable à 100 %, sans perte de qualité, ont largement contribué à sa réputation de « métal vert ». Ses principales propriétés ? Sa solidité remarquable, son caractère anti-corrosion et le peu d’entretien qu’il exige.
Près de 75 % de tous les produits en aluminium réalisés à ce jour sont encore en cours d’utilisation – et l’aluminium peut être réutilisé à l’infini pour les mêmes objectifs. Contrairement à bien d’autres matériaux, l’aluminium ne perd aucune de ses propriétés exclusives lors du processus de fabrication.

 

PVC

Le PVC se compose à 57 % d’une matière première disponible de façon illimitée - le sel gemme - et à 43 % de pétrole. Les produits en PVC sont à la fois légers et durables et n’exigent que peu d’entretien. Le PVC peut en outre parfaitement être recyclé. Cela fait déjà plus de 10 ans que le cycle fermé de ce matériau est devenu une évidence pour les fenêtres en PVC.

 

Optez par conséquent pour des portes et fenêtres à faible impact sur l’environnement, performantes sur les plans thermique et acoustique, et respectant l’expression architecturale des façades auxquelles elles sont intégrées.

Performance énergétique escomptée
La quantité de chaleur perdue par une fenêtre est déterminée par la valeur U de celle-ci (Uw), essentiellement constituée par un ensemble de vitres (Ug) et de profilés (Uf). En choisissant une porte ou une fenêtre, vous devez donc tenir compte de ces valeurs imposées par la réglementation PEB.  Verwachte energieprestatie

  • Le bois et le PVC sont en soi plus isolants que l’aluminium, un matériau affichant une très haute conductivité thermique.
  • Dans le cas d’une combinaison Bois-Aluminium, l’aluminium, peu isolant en soi, est associé aux performances thermiques du bois.
  • En tant que matériau, l’aluminium est un piètre isolant. Les profilés en aluminium bénéficiant d’une bonne coupure thermique peuvent toutefois atteindre des valeurs Uw très proches de celles des fenêtres en bois ou en plastique.

 

Etanchéité des menuiseries
Afin de réduire la consommation d’énergie et les risques de désagrément dus par exemple aux courants d’air, les fenêtres doivent être étanches à l’air et à l’eau. Il convient d’assurer non seulement l’étanchéité de la fenêtre mais aussi celle entre cette dernière et l’ouvrant.
En tant que fabricant, nous n’insisterons jamais assez sur l’importance de la pose, au moins aussi essentielle que le choix des matériaux.

 

Performances acoustiques
Les fenêtres constituent le « point faible » de la protection contre les nuisances sonores. Le confort acoustique qu’elles offriront dépendra en grande partie du vitrage et de l’étanchéité du pourtour de la fenêtre. Optez par conséquent pour une étanchéité et une homogénéité maximales afin de réduire les pertes acoustiques. Points à retenir…

  • Choisissez des fenêtres possédant plusieurs frappes et/ou chambres.
  • Veillez à la qualité des joints entre le châssis et le vantail.
  • Il faut tout particulièrement veiller à la jonction entre la fenêtre et l’ouvrant.
  • Deux couches de verre d’une même épaisseur vibreront à la même fréquence acoustique. Le recours à du double vitrage équipé de vitres d’une épaisseur différente peut atténuer ce problème. Utilisez un double vitrage acoustique (avec deux verres d’épaisseurs différentes) lorsque la surface excède les 60 % de la superficie totale de la porte ou de la fenêtre.
  • Les performances acoustiques du verre feuilleté sont nettement supérieures.
  • C’est le bois qui garantit les meilleures performances acoustiques.

 

 

Valeur environnementale des fenêtres en bois
Le bois est une matière première naturelle et renouvelable, provenant de la sylviculture. Le bois est en outre le seul matériau de base à présenter un bilan CO² positif, essentiellement parce que pendant toute sa période de croissance, un arbre stocke du CO² et ne le rejette plus jamais dans la nature. Il faut en outre peu d’énergie pour passer d’un arbre au produit fini. La gestion durable des forêts évite tout déboisement massif en vue de la création de terres agricoles.
Le bois peut ne pas exiger de traitement à partir de produits nocifs pour l’environnement ou la santé (optez pour du bois suffisamment résistant ou accordez votre préférence aux bois n’exigeant aucun traitement lourd et fréquent et qui ne sont pas recouverts d’une peinture néfaste pour l’environnement et la santé). On n’utilisera ici que des produits protecteurs à base aqueuse.
Vous utiliserez pour cela de préférence un bois de la classe de durabilité I ou II (éventuellement III).

 

Valeur environnementale et fenêtre en aluminium
L’aluminium est produit à partir de matières premières non renouvelables mais toutefois présentes (jusqu’à présent) en quantité suffisante (bauxite, charbon, gaz naturel et pétrole). Leur production exige une grande quantité d’énergie. La plupart des fenêtres en aluminium sont partiellement fabriquées à partir de matières premières recyclées. Plus de 90 % des profils utilisés sont collectés. Ce qui permet d’économiser une quantité non négligeable de matières premières.
Pendant la production et, dans une moindre mesure, pendant le recyclage des menuiseries en aluminium, diverses matières polluantes sont libérées : poussières, microparticules, HCI (acide chlorhydrique, nocif pour la couche d’ozone), SO2, COV, dioxines et furane.

 

Valeur environnementale des fenêtres en Bois-Alu
En partant à la base d’une construction porteuse en bois, la fenêtre bois-alu affiche pratiquement la même valeur environnementale positive qu’une fenêtre en bois.
En n’apposant qu’un encapsulage alu côté extérieur, ne devant pas en outre contribuer à la rigidité structurelle de la fenêtre, le volume de la partie en aluminium moins positive en termes de technique environnementale est réduit et la fenêtre en bois est protégée des intempéries. L’avantage secondaire, c’est que l’on ne doit pas faire appel à des essences de bois tropicales (classes de durabilité I et II) et que l’on peut parfaitement recourir à des essences indigènes et européennes (classes III et IV) provenant de forêts plantées (mélèze, pin, chêne européen).

 

Valeur environnementale des fenêtres en PVC
Le PVC est fabriqué à partir de matières premières non renouvelables provenant de la chimie chlorique. Sa production implique une grande consommation d’énergie. Des efforts sont fournis pour réduire les ingrédients souvent nocifs utilisés pendant le processus de production (additifs, plastifiants…).
Les processus de production et d’élimination du PVC libèrent de nombreuses substances polluantes toxiques pour l’être humain (cancérigène, influence sur la reproduction) et l’environnement (non biodégradable, présence dans les sédiments et les boues des stations d’épuration).
Le secteur consent toutefois certains efforts pour réduire l’impact de ces produits, notamment dans le cadre du label « Greenline » qui impose de sévères normes en termes de limitation des produits polluants utilisés lors de la production de fenêtres en PVC.
L’impact environnemental des fenêtres en PVC provenant des canaux de recyclage s’avère nettement plus favorable.
 

Netto co2 opslag van diverse materialen

 

Aperçu des performances environnementales

  Performances thermiques Durée de vie estimée * Bilan environnemental
Bois dur européen traité 1,6-1,8 VTU/m²K Durée de vie moyenne : 40 à 50 ans Meilleur choix
Bois tendre européen traité 1,3-1,8 VTU/m²K Durée de vie moyenne : 40 à 50 ans Meilleur choix
Bois dur tropical 1,6-1,8 VTU/m²K Durée de vie moyenne à élevée : 40 à 60 ans Choix acceptable
Aluminium anodisé 97 % 1,7-4,2 VTU/m²K (avec coupure thermique) Durée de vie élevée : > 60 ans Choix acceptable
Aluminium thermolaqué 1,7-4,2 VTU/m²K (avec coupure thermique) Durée de vie élevée : > 60 ans Choix acceptable
PVC (avec renforts métalliques) 1,3-3,0 VTU/m²K (selon le nombre de chambres et la présence éventuelle de renforts métalliques) Valeurs-types : 40 à 50 ans (plus en cas de renforts métalliques) Moins bon choix

* Hypothèses reprises dans le Guide de la construction et de la rénovation durable, CRTE. La durée de vie des menuiseries est difficilement estimable en raison du manque d’objectivité et d’études statistiques portant sur la transformation en déchets.